Les destructions causées au Luxembourg par la Seconde guerre mondiale (et notamment par la Bataille des Ardennes). Partie 1: Panneau: De Schengen à EchternachUn homme regarde une pancarte attachée à un arbre: "Caution - Front Lines ahead". A SCHENGEN, les maisons sont en ruines et les ponts détruits, l'un d'eux a toutefois fait l'objet d'une réparation provisoire. L'hôtel J.P. Klopp. Inscription sur un mur: "Royal Oak, Michigan USA". Puis nous nous rendons à GREVENMACHER où pont et chemin de fer sont inutilisables. Un bâtiment en ruines est scellé par décision de l'Office des Séquestres. La population revient sur place. Les ouvriers commencent à réparer les maisons encore habitables, d'autres ont entrepris le déblaiement des ruines. Les ménagères remplissent leurs seaux aux points d'eau. Un GI noir sort d'une boutique. Le vitrier remplace les carreaux brisés. Un convoi US traverse la localité. A WASSERBILLIG un pont provisoire a été construit par les soldats du génie américain. Un partisan monte la garde en compagnie d'un MP. A ECHTERNACH la basilique est en ruine ainsi que ses dépendances. Dans le bourg la quasi totalité des maison est abîmée, voire détruite. Le Denzel lui-même a souffert. La première procession dansante après la libération se déroule au milieu des ruines. Un soldat américain, cigarette à la bouche, contemple un spectacle qui le surprend. Un autre soldat assiste à la procession en compagnie d'un enfant du haut d'un tas de gravas. De nombreuses personnes suivent l'événement depuis des bâtiments dont il ne reste même pas les fenêtres. La Grande-Duchesse CHARLOTTE a assisté à la cérémonie religieuse en la basilique accompagnée des Princes FELIX et JEAN en uniforme. Un policier militaire américain patrouille sur le pont frontière provisoire. A BERDORF un stock de munitions a été abandonné, un char américain est immobilisé au milieu des ruines. Les hôtels Central et Mullerthal sont comme des coquilles vides. A BEAUFORT l'église, l'hôtel Binsfeld et le village ont été détruits. Sur la gare de REISDORF des inscriptions en allemand subsistent. A BETTENDORF le pont et le village sont détruits et le château a été atteint, ainsi que le pont de WILSDORF. A DIEKIRCH un maçon est à l'oeuvre malgré l'ampleur de la tâche. A VIANDEN la chapelle est détruite et une passerelle provisoire a été construite. La petite localité de DASBOURG a également souffert comme CLERVAUX où des chars et des blindés, vestiges de l'offensive des Ardennes, gisent détruits dans les rues. La basilique est intacte, ce qui n'est pas le cas du château. Une partie de la forêt est détruite. A KAUTENBACH une bombe est tombée dans l'église de même à WILTZ où, en dehors des habitations, l'Auberge de Jeunesse a églament souffert. Cette quatrième partie nous mène successivement à NOTHUM, à BERLE, TARCHAMPS, BIGONVILLE, ESCH/SURE, BOURSCHEID, ETTELBRUCK. A NOTHUM des armes ont été abandonnées, outre les ruines ont peut remarquer que la plupart des toits ont disparu, y compris le clocher. Un énorme tas de douilles d'obus témoigne de l'intensité des combats. Des canons allemands abandonnés sont alignés dans la campagne. Les enfants jouent dans les rues avec des objets trouvés sur le champ de bataille. Des chars allemands gisent dans les rues. L'état des cimetières montre que même dans ces endroits la bataille a fait rage. Un train passe dans la campagne empruntant une ligne réparée. A ETTELBRUCK un grand bâtiment, le lycée (?), est entièrement calciné de même que l'agence de la Banque Internationale et la plupart des magasins. Le document nous montre également de nombreux ponts détruits.

Ressources

Discussions

Discussion entre l'organisation et la communauté à propos de ce jeu de données.

Ressources communautaires

Vous avez construit une base de données plus complète que celles présentées ici ? C'est le moment de la partager !

Réutilisations

Vous avez réutilisé ces données et publié un article, une infographie, ou une application ? C'est le moment de vous faire connaître ! Référencez votre travail en quelques clics et augmentez votre visibilité.